• Rosa Taberner, dermatologist

    La vraie solution pour l’acné

    L’acné est un problème de peau si commun qu’elle n’est parfois même pas considérée comme une maladie. Cependant, elle peut se présenter sous une forme sévère dans certains cas et réclamer des traitements relativement agressifs. C’est là que l’isotrétinoïne joue un rôle prépondérant : c’est la véritable solution pour l’acné.

     

    L’isotrétinoïne –connue sous le nom de Roaccutane® (Accutane aux États-Unis)– est un traitement oral indiqué dans les formes sévères d’acné résistantes aux traitements conventionnels, comme lorsque se forment des lésions douloureuses étendues ou qu’il existe un risque de cicatrices permanentes. Il s’agit d’un rétinoïde ayant été synthétisé pour la première fois au milieu du XXe siècle, bien que la Food and Drug Administration (FDA) n’ait approuvé son utilisation dans le traitement de l’acné qu’en 1982. Lire la suite

  • Fede Montagud, editor

    De combien de couleurs différentes peut être la peau humaine ?

    28 May De combien de couleurs différentes peut être la peau humaine ?

     

    Sources:

    Angelica Dass

    Notre peau est unique. Notre film protecteur génère une odeur personnelle qu’un chien pourrait reconnaître parmi des milliers d’autres. Et notre couleur est elle aussi caractéristique. Il n’y a pas deux peaux possédant exactement le même ton. C’est ce que cherche à exprimer l’artiste brésilienne Angélica Dass à travers les photos de son projet Humanae.

     

    Pour la réalisation d’Humanae, Angélica Dass a photographié des centaines de volontaires pendant un an, au cours de voyages à travers les États-Unis, le Brésil, la Colombie, la France ou Bahreïn. Chaque portrait est analysé par un logiciel, synchronisé avec le nuancier Pantone®, qui crée un registre pour chaque teinte de peau. Le guide Pantone® est un système de référencement de couleurs au moyen d’un code qui permet de les reproduire avec exactitude quel que soit le support ; c’est le standard le plus utilisé par les artistes graphiques et l’industrie. Lire la suite

  • Fede Montagud, editor

    Prendre soin de sa peau au printemps

    Le printemps est là. Peu à peu, les journées se font plus chaudes et, même si nous ne nous en rendons pas toujours compte, l’exposition au soleil augmente. Notre peau sait s’adapter naturellement aux nouvelles circonstances climatiques, mais certaines précautions importantes doivent être prises afin de la préserver au mieux.

     

    1 – Éviter le soleil : c’est l’un des leitmotivs principaux de notre blog. Utiliser des lunettes de soleil et des crèmes protectrices (et pas seulement à la plage) et éviter au maximum d’exposer la peau aux rayons solaires. Le décolleté, le cou et les mains sont les zones qui présentent un photovieillissement prématuré. Pour être bronzé, il vaut mieux utiliser une crème auto-bronzante, avec les précautions nécessaires, qu’abuser du soleil. Lire la suite

  • Núria Estapé, science journalist

    La bave d’escargot : arnaque ou panacée ?

    Il y a quelques années apparaissait sur le marché un produit « miraculeux », l’extrait de bave d’escargot, qui, aux dires de certains, retarderait le vieillissement de la peau grâce à ses principes actifs antioxydants et régénérateurs. La publicité le présentait comme une panacée pour éliminer les rides, les cicatrices, les vergetures, les brûlures, l’acné et les taches dues au soleil. Bien que ce ne soit pas la panacée universelle promise par les annonces, nous savons aujourd’hui pourquoi elle améliore l’aspect de la peau.

     

    La recherche « bave d’escargot » sur Internet obtiendra des milliers d’offres de produits pour la peau dont la formule en contient. La médecine populaire utilise la bave d’escargot depuis des siècles. Mais nombreux étaient ceux disant qu’il s’agissait de recettes de charlatan inefficaces. « La bave d’escargot est-elle une arnaque ? », se demandaient les consommateurs sceptiques, tandis que ses plus fervents défenseurs prônaient son indiscutable efficacité comme produit anti-âge. L’escargot commun (Cryptomphalus aspersa) produit une sécrétion qui favorise la régénération cutanée et réduit l’effet des radicaux libres, responsables du vieillissement prématuré de la peau. Lire la suite

Auteurs

+plus
­