• Ailish Maher, science journalist

    La vérité sur l’argile

    6 Mar La vérité sur l’argile

     

    Sources:

    Applied Clay Science

    L'argile, avec sa haute teneur en minéraux, fait une réapparition comme puissant produit thérapeutique et comme traitement de beauté pour la peau. Ses effets bénéfiques sont fondés davantage sur le succès de ses utilisations, qui remontent à des époques reculées, que sur des études scientifiques. Pourtant, la science reconnaît clairement que certaines argiles possèdent de grandes propriétés antibactériennes.

     

    L’argile a été utilisée durant des siècles à des fins médicinales et esthétiques. En Mésopotamie et en Égypte on l’utilisait pour ses propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques, et il semble avéré que Cléopâtre s’en servait pour prendre soin de sa peau. Beaucoup de médecins célèbres, tels qu’Hippocrate, Avicenne, Averroès ou Paracelse, ou encore Sebastian Kneipp – cofondateur du mouvement médical naturopathe –, ont prescrit des remèdes pour la peau à base d’argile. L’argile a également été utilisée pour faciliter la cicatrisation des blessures de guerre ou d’intervention chirurgicale. Lire la suite

  • Fede Montagud, editor

    Cabines d’avion et rayons UVA

    25 Feb Cabines d’avion et rayons UVA

     

    Sources:

    JAMA Dermatology

    Les fenêtres des maisons et des voitures filtrent partiellement les rayons UVB, mais pas les UVA. C’est la même chose dans les avions, où les rayons UVA traversent là aussi les vitres. Et, à l’altitude à laquelle volent la plupart des vols commerciaux (9.000-10.000 mètres), ils sont deux fois plus préjudiciables. L'équipage, et surtout les pilotes, sont très exposés au risque de cancer de la peau.

     

    Martina Sanlorenzo, chercheuse à l’Université de Californie et auteure d’une étude récemment publiée, a comparé la radiation dans les cabines d’avion avec celle des cabines à rayons UVA. Elle en a tiré la conclusion que 55 minutes de vol à plus de 9.000 mètres d’altitude équivalent à 20 minutes dans une cabine à rayons UVA. Ayant comparé ces données avec d’autres études, Sanlorenzo et son équipe ont calculé que les pilotes et le personnel navigant ont jusqu’à 2,22 fois plus de possibilités de développer un cancer de peau. Lire la suite

  • Núria Estapé, science journalist

    Se doucher sans savon est meilleur pour la peau ?

    21 Feb Se doucher sans savon est meilleur pour la peau ?

     

    Sources:

    The New York Times

    La douche matinale nous réveille et celle de la nuit est relaxante. L’eau est source de vie et certains ne conçoivent pas de vivre la leur sans leur dose quotidienne d’eau bien chaude et de mousse. Au cours des cent dernières années, l’hygiène personnelle a amélioré drastiquement la santé des gens. Mais un usage excessif de savons et de gels, ainsi que les produits au pH trop alcalin, menacent notre peau. De nouvelles tendances, minoritaires, proposent des solutions radicales.

     

    Souvent, nous n'étudions pas en détail la composition des gels de douche que nous achetons. Si le gel utilisé n’hydrate pas notre peau, nous consommons de plus en plus de crème hydratante après notre douche. Si notre shampoing promet beaucoup mais rend nos cheveux comme de la paille, nous les couvrons ensuite d’après-shampoing et de masques. Cela paraît exagéré. Mais pourrions imaginer notre salle de bain sans cet arsenal d’éléments pour l’hygiène personnelle ? L’aspect et la santé de notre peau s’amélioreraient-ils si nous utilisions moins de produits ? Sans aucun doute, répondent les pionniers de la nouvelle tendance : se doucher sans savon ni shampoing. Lire la suite

  • Susana Andújar, chemist

    Les soins quotidiens de la peau grasse

    11 Feb Les soins quotidiens de la peau grasse

    Bien connaître notre peau est indispensable pour choisir les cosmétiques qui nous conviennent le mieux. Certains sont formulés spécifiquement pour chaque type de peau et pour chaque âge. Ces conseils pour les soins quotidiens et quelques notes techniques sont destinés aux personnes ayant une peau excessivement grasse.

     

    Généralement, les peaux grasses sont plus fréquentes à l’adolescence en raison des altérations hormonales propres à cet âge (les androgènes jouent un rôle très important), qui produisent une augmentation de la sécrétion sébacée et, souvent, l’apparition d’acné. Normalement, avec le temps, l’excès de sébum diminue et l’aspect de la peau s’améliore. Dans certains cas, l'origine du problème se trouve dans l’utilisation de cosmétiques très comédogènes (qui favorisent l’acné) ou mal adaptés aux peaux grasses. La prévalence de l’acné chez les adolescents est très élevée : de 70 à 80% des jeunes en souffrent, sans différences entre les sexes. Lire la suite

Auteurs

+plus
­