• Anna Solana, science journalist

    Confirmé : la protection solaire évite les rides

    20 Dec Confirmé : la protection solaire évite les rides

     

    Sources:

    Annals of Internal Medicine

    Il y a un peu plus d’un an, nous publiions des preuves scientifiques quant à l’efficacité des protecteurs solaires pour mitiger l’apparition des rides. Depuis lors, le marché de la cosmétique a incorporé des filtres solaires à de nombreux produits, comme le fond de teint, avec de bons résultats. La recommandation est évidente : le protecteur solaire est nécessaire. Toujours.

     

    En juin 2013, Annals of Internal Medicine publiait les résultats d’une étude de grande envergure réalisée en Australie sur une durée de quatre ans, qui mettait en évidence que l’utilisation quotidienne d’un protecteur solaire aidait à prévenir la formation des rides. De fait, ainsi que le soulignait l’étude, qui constitue une référence pour les professionnels du secteur pour son amplitude et sa durée, un indice de protection (IPS) 15 est plus efficace que la prise de suppléments nutritionnels, comme le beta-carotène, pour préserver la peau. Lire la suite

  • Núria Estapé, science journalist

    La peau soumise au stress environnemental

    Pollution atmosphérique, températures extrêmes, lumière artificielle, radiation ultraviolette, bruits, fumées de cigarettes et de gaz d’échappement. Tout cela fait partie du stress environnemental qui met en péril la santé de notre peau. Des études récentes ont démontré que lorsque notre peau est exposée continuellement à plusieurs formes de stress environnemental, elle vieillit plus rapidement et se montre plus vulnérable à certaines maladies comme le cancer.

     

    La peau est l’enveloppe qui nous met en contact avec notre environnement et protège notre organisme des intempéries. Il n’est donc pas surprenant que ce soit l’organe de notre corps qui souffre le plus lorsque notre environnement devient toxique et inhospitalier. Notre peau reflète tout : le stress venu de l’intérieur, stress psychologique ou en conséquence de notre alimentation, et celui qui vient de l’extérieur, de l’air que nous respirons, de ce qui entre en contact avec notre peau. Les conditions de vie dans les grandes villes et les zones industrialisées ont créé des problèmes nouveaux à notre peau, conçue pour s’adapter aux changements de température et d’humidité des habitats naturels. Lire la suite

  • Fede Montagud, editor

    Les piqûres de moustique : un vrai cauchemar !

    10 Dec Les piqûres de moustique : un vrai cauchemar !

     

    Sources:

    WebMD

    De jour ou de nuit, les moustiques sont une vraie nuisance lorsqu’ils s’attaquent à notre peau. De plus, dans certaines parties du monde, ils transmettent des maladies graves. La sagesse populaire et les scientifiques ont trouvé quelques manières d’éviter leurs piqûres. Mais les moustiques savent s’adapter à presque tout…

     

    Avec l’icaridine, un dérivé du poivre, le N,N-diéthyl-3-méthylbenzamide, connu sous le nom de DEET, est l’un des répulsifs contre insectes et arachnides les plus étudiés et utilisés. Cependant, d'après un rapport récent publié dans la revue Plos One, il est en train de perdre de son efficacité contre les moustiques. La raison en est que l’exposition au produit chimique change leur système olfactif. Autrement dit, ils s’habituent à son odeur et continuent de prendre leurs aises. Alors, quelles sont les alternatives existantes ? Lire la suite

  • Josep Orellana, science journalist

    Protéger la peau des rayons infrarouges

    Les effets indésirables des radiations solaires sur notre peau sont bien connus. La faute en revient toujours aux rayons ultraviolets (UVA et UVB). Pour en modérer les effets, nous utilisons des photoprotecteurs et évitons de prendre le soleil à l’excès. Mais les rayons infrarouges du soleil atteignent eux aussi les couches profondes de la peau.

     

    La lumière solaire est composée de rayons ultraviolets (7%), de lumière visible (38%) et de rayons infrarouges (IR), qui en représentent la fraction la plus considérable : 54% du total. Suivant la longueur d'onde, la radiation infrarouge est classée en trois types : IRA, IRB et IRC. Aussi bien les rayons UV que la lumière visible sont atténués par la mélanine, une substance dermique qui se trouve dans les couches les plus superficielles de la peau ; mais ce n’est pas le cas des rayons IRA, qui peuvent la traverser jusqu’à atteindre les couches inférieures. Lire la suite

Auteurs

+plus
­