• Anna Solana, science journalist

    La peau et les effets de la pollution

    C’est assez semblable à la couche de poussière et de saleté qui recouvre la voiture entre deux lavages. Nous le dissimulons grâce au maquillage et aux soins quotidiens, mais quelque chose adhère à notre peau, lui enlève de son hydratation, sa fermeté et sa luminosité, et peut même y causer des taches. La pollution atmosphérique est aussi nocive pour la peau que le tabac. Mais, selon le lieu où nous habitons, elle est impossible à éviter. Que pouvons-nous faire pour protéger notre peau ?

     

    D’après un rapport de l’Agence Européenne pour l'Environnement (AEE), publié en 2013, l’air que respirent les citadins du vieux continent n’est pas précisément propre. De fait, l’AEE affirme que plus de 90% des habitants des villes européennes sont exposés à des niveaux préoccupants de PM2,5 (particules en suspension d’une taille inférieure à 2,5 micromètres) – qui proviennent en grande partie des émissions des moteurs diesel – ainsi qu’à de trop fortes concentrations d’ozone. Lire la suite

  • Fede Montagud, editor

    Ainsi nous voit le soleil…

    4 Oct

     

    Les caméras à vision ultraviolette pénètrent davantage la peau que ne le fait notre vision normale, qui s’arrête à la surface de l’épiderme. C’est aussi ce que font les rayons UV du soleil, qui traversent la peau et, année après année, endommagent les couches plus profondes sans que nous en ayons conscience. Cette vidéo montre combien l’exposition au soleil altère notre couche protectrice.

     

    Thomas Leveritt est un artiste anglo-américain ; cet été, il a décidé d’aider les dermatologues à faire prendre conscience aux gens de l’importance d’utiliser des protecteurs solaires. Pour ce faire, il a tourné cette vidéo en pleine rue, à Brooklyn (New York). Au moyen d’une caméra à vision ultraviolette, il a filmé ceux qui souhaitaient poser. Il leur montrait ensuite les images des dommages causés à leur peau par le soleil, pas encore visibles à l’œil nu. Lire la suite

  • Ailish Maher, science journalist

    Les meilleurs – et les pires – tissus pour la peau

    30 Sep Les meilleurs – et les pires – tissus pour la peau

     

    Sources:

    DermNet NZ

    Cela peut paraître évident, mais les meilleurs tissus pour garder une peau saine sont généralement les matières naturelles. Néanmoins, il est fréquent que les réactions dues à la sensibilité de la peau soient moins une réponse aux tissus proprement dits qu’une réaction à leurs additifs chimiques. Nous pouvons prendre un certain nombre de précautions pour protéger notre peau des agents toxiques du linge.

     

    Les vêtements nous différencient sexuellement, sauvegardent notre intimité, indiquent notre statut social ou professionnel et expriment nos goûts et style particuliers. Mais les vêtements servent surtout à nous protéger du froid et de la chaleur, ainsi que d’autres risques lorsque nous travaillons ou faisons du sport. Pourtant, que se passerait-il si les effets que nous portons faisaient le contraire ? Accordons-nous assez d'importance aux risques implicites de nos choix de vêtements ? Lire la suite

  • Rosa Taberner, dermatologist

    L’acné passe, mais les marques restent

    20 Sep L’acné passe, mais les marques restent

     

    Sources:

    The Lancet

    L’acné est l’un des problèmes de peau les plus fréquents qui soient, en particulier chez les adolescents. Bien qu’elle puisse présenter une grande variété de lésions, son évolution est normalement bénigne, même sans aucun traitement. Cependant, les séquelles de l’acné peuvent parfois persister toute la vie sous forme de cicatrices.

     

    L’acné est un problème si fréquent que nous en parlons souvent comme d’un phénomène physiologique normal. 85% des adolescents présentent, dans une plus ou moins large mesure, des lésions d’acné de différents types : comédons (points noirs), papules (boutons rouges), pustules (boutons de pus) et nodules (lésions gonflées de plus grande taille qui peuvent être douloureuses). Par chance, la plupart des cas s’arrangent avec le temps et nous disposons actuellement de traitements très efficaces. Mais si les lésions se transforment en cicatrices, celles-ci peuvent persister toute la vie. Lire la suite

Auteurs

+plus
­