• Anna Solana, science journalist

    Comment contrôle-t-on les ingrédients des teintures pour les cheveux ?

    6 May Comment contrôle-t-on les ingrédients des teintures pour les cheveux ?

     

    Sources:

    Union Européenne

    Il est vrai qu’ils comprennent des composants qui peuvent provoquer des allergies ou irriter le cuir chevelu et, par conséquent, de nombreuses marques mettent au point des versions de leurs produits moins agressives pour la structure du cheveu et la peau. Mais la réglementation européenne contrôle sévèrement les teintures capillaires et représente une garantie pour les utilisateurs. Que dit-elle ?

     

    La Réglementation sur les produits cosmétiques de l’Union Européenne, appliquée depuis le 11 juillet 2013, veille à ce que ce type de produits ait une composition et un étiquetage corrects, évalue leur sécurité et interdit les expériences sur des animaux. La norme certifie que les teintures pour les cheveux, utilisées par 70% des Européens, sont sûres, démentant ainsi les nombreux textes publiés sur Internet qui insistent sur leurs dangers pour les femmes enceintes. Parmi leurs ingrédients l’on trouve de l’ammoniaque, du résorcinol, des parabènes ou de la paraphénylènediamine (PPD). Le colorant dérivé de ce dernier composé est en fait le principal responsable des éventuelles réactions allergiques que peuvent provoquer les teintures et, pour cette raison, est interdit en Allemagne, en France ou en Suède. Lire la suite

  • Elisabet Salmerón, science journalist

    La maison est une menace pour la peau des mains

    Combien de fois par jour les maîtresses de maison mettent-elles leur peau en danger ? Des dizaines. Le contact direct et répété avec les détergents, savons et autres produits d'entretien, des heures à cuisiner et l’exposition à des températures élevées les obligent à supporter des problèmes fréquents, surtout aux mains et aux bras. Que peut-on faire pour y pallier ?

     

    Les maîtresses de maison jouent un rôle indispensable, mais qui coûte très cher à leur peau. Lessive, assouplissant, savon, produit à vaisselle, eau de javel, désinfectant, dissolvant… Entretenir et prendre soin d’une maison est un métier à risque permanent, surtout pour les mains, en raison de l’exposition quotidienne à ce type de produits chimiques. La plupart contiennent des substances qui irritent le tissu de la peau, diminuent la quantité de graisse qui la recouvre et abîment sa barrière protectrice. Lire la suite

  • Núria Estapé, science journalist

    Matrixyl, l’ingrédient secret

    23 Apr Matrixyl, l’ingrédient secret

     

    Sources:

    Cosmetic Science Technology

    Matrixyl est la marque déposée d’un ingrédient antirides qui est utilisé dans des produits cosmétiques. De nombreuses marques de cosmétique anti-âge incorporent du Matrixyl à leurs formules. Il s’agit d’un ingrédient à l’efficacité surprenante et d’un prix raisonnable, même si les crèmes antirides nous coûtent toujours des fortunes. Qu’est-ce que ce composant et comment agit-il ?

     

    Les titres des journaux ont lancé la nouvelle l'année dernière. À côté de techniques invasives pour combattre les rides, comme les injections de collagène, ou d’autres plus sophistiquées, comme les cultures de fibroblastes, les produits cosmétiques à base de Matrixyl parviennent à doubler la quantité de collagène de la peau, renversant les effets de l’âge de manière spectaculaire. Le fait est que cet ingrédient semble remplir ses promesses : rajeunir notre peau. Comme s’il s’agissait de clones, le Matrixyl contient certains éléments synthétiques quasi identiques aux matrikines naturelles, des peptides chargés de conserver et de réparer les tissus cutanés. De fait, avant d’être utilisées comme antirides, l’on savait déjà que les matrikines freinent la prolifération des tumeurs cutanées et accélèrent la guérison des blessures de la peau. Lire la suite

  • Fede Montagud, editor

    Le contact peau à peau est bon pour les bébés prématurés

    16 Apr Le contact peau à peau est bon pour les bébés prématurés

     

    Sources:

    PubMed

    L’on a beaucoup écrit sur les bénéfices physiques et psychologiques du contact avec la mère pour les nouveau-nés. C’est un sujet qui a été vérifié par de nombreux travaux scientifiques. Lors des premiers instants de la vie, la peau prend une importance fondamentale. Une nouvelle étude réalisée sur des bébés prématurés le confirme.

     

    Ruth Feldman, professeure de l’Université Bar-Ilan (Israël), et ses collaborateurs ont analysé sur dix ans les effets à long terme du contact physique à divers degrés sur des bébés nés trop tôt. Les chercheurs ont comparé des prématurés ayant été seulement placés en couveuse et des bébés sur lesquels a été pratiquée la méthode du contact peau à peau avec leur mère une heure par jour. Des études ont été réalisées à sept reprises au cours des dix premières années de la vie des enfants. Les résultats de ceux ayant été avec leur mère montrent de meilleures capacités cognitives et d’exécution, une réponse neuroendocrine au stress améliorée, un fonctionnement plus mature du système nerveux autonome et un meilleur contrôle cognitif. Les scientifiques suggèrent que les médecins devraient incorporer cette technique au traitement de routine des nouveau-nés.

Auteurs

+plus
­