• Anna Solana, science journalist

    Pourquoi avons-nous la chair de poule ?

    5 Aug Pourquoi avons-nous la chair de poule ?

     

    Sources:

    AEDV

    Le nom médical du phénomène traduit bien l’une des sensations qui l’accompagnent. On l’appelle horripilation cutanée ou piloérection, et elle se produit lorsque nous avons peur, froid ou que nous frissonnons sous le coup de quelque émotion. C’est ce que nous connaissons sous le nom de chair de poule. Mais pourquoi se produit-elle ?

     

    C’est une manifestation du froid sur la peau, un réflexe hérité de nos ancêtres destiné à conserver la température du corps, et aussi à nous avertir des situations de danger. Elle est activée par l’adrénaline, une hormone produite par les glandes surrénales, qui envoie au corps un message d’alarme. Les poils réagissent alors en s’hérissant, sauf dans la zone génitale. Cela se produit lors de la contraction d'un muscle appelé muscle érecteur ou horripilateur, situé près du follicule pileux, c’est-à-dire à la base des poils qui recouvrent le manteau cutané. Le pore se ferme alors, et la peau forme une petite bosse autour du follicule, produisant la chair de poule. Probablement parce que cela évoque la peau des volailles après qu’on les ait plumées.

  • Anna Solana, science journalist

    Les vergetures peuvent-elles être effacées ?

    31 Jul Les vergetures peuvent-elles être effacées ?

     

    Sources:

    EFE Salud

    Le mot strie fait référence à un trait, un sillon ou une fêlure marquant une surface. Et c’est également un autre nom des vergetures, ces cicatrices qui apparaissent sur la peau lorsqu’elle a été excessivement distendue et s’est en quelque sorte déchirée. Elles apparaissent à l’adolescence, au cours d’une grossesse ou à cause de changements de poids. Elles sont difficiles à dissimuler. Il existe dans le commerce toute sorte de crèmes et autres solutions plus drastiques pour les combattre. Mais peut-on vraiment les effacer ?

     

    À leur apparition, elles sont rougeâtres ou violacées, mais ont tendance à devenir blanchâtres, jusqu’à ressembler à de simples égratignures. Leur nom en anglais (stretch marks) en associe directement l’origine à un étirement excessif du derme lors des processus de changement du corps. Mais elles peuvent être produites par des causes variées. De fait, au début du XXe siècle, elles étaient attribuées à des infections comme la tuberculose ou la fièvre typhoïde. Plus tard, on les a également associées à la malnutrition et aux états toxiques. Les théories plus modernes font le rapprochement avec les hormones, concrètement les glucocorticoïdes (le cortisol, essentiellement), qui affectent la formation du collagène et de l’élastine, nécessaires pour conserver l’élasticité de la peau. Certains experts font également des gènes les responsables, en l’absence d’autres indices. Lire la suite

  • Fede Montagud, editor

    Faire de l’exercice rajeunit la peau

    26 Jul Faire de l’exercice rajeunit la peau

     

    Sources:

    The New York Times

    Cela coûte moins cher que certaines crèmes antirides et, d’après une étude récente de l’Université McMaster d’Ontario (Canada), c’est plus efficace. Faire de l’exercice améliore l’aspect de la peau et freine les signes du vieillissement, même chez les gens qui commencent sur le tard à se remuer.

     

    Selon les chercheurs de l’université canadienne, passés 40 ans, les hommes et les femmes qui font du sport au moins trois heures par semaine ont l’épiderme nettement plus lisse et plus sain, et un derme plus épais que la moyenne des gens de leur âge. Autrement dit, leur peau ressemble à celle d'une personne de 20 ou 30 ans. Bien qu’il ne soit pas encore très clair quels sont les changements produits par l’activité physique dans la composition de la peau, les scientifiques suggèrent que l’effet antirides pourrait être dû à l’action des myokines, des hormones produites par les muscles, qui ont une action paracrine, c'est-à-dire qu’elles induisent des changements dans des récepteurs spécifiques des cellules voisines. Lire la suite

  • Elisabet Salmerón, science journalist

    Quel est mon type de cellulite et comment la traiter ?

    20 Jul Quel est mon type de cellulite et comment la traiter ?

     

    Sources:

    AEDV

    La cellulite est un problème esthétique de la peau qui affecte la majeure partie de la population de sexe féminin. Les bombardements publicitaires tentent de tirer parti des complexes que la « peau d’orange » provoque chez les femmes, promettant des effets quasi miraculeux qui échouent souvent. Mais il ne faut pas se décourager : s’il n’existe aucune méthode qui élimine la cellulite à 100%, un bon diagnostic, une sélection adaptée et une application correcte des traitements aident à la réduire et à améliorer notre santé.

     

    Neuf femmes sur dix déclarent être concernées par la cellulite, une accumulation anormale de graisse qui se localise sur certaines zones de la peau (les cuisses, les hanches, les fesses, le ventre…). Pourtant, plus de 30% d’entre elles avouent ne pas faire tout ce qui est en leur pouvoir pour la combattre. Dans la plupart des cas, ce manque de prévention est dû à la conviction que le traitement exige d’y consacrer beaucoup de temps. Mais c’est faux. De petits gestes quotidiens, comme de boire beaucoup d’eau ou d’éviter de porter des vêtements serrés, sont un bon point de départ pour lutter contre la cellulite. Lire la suite

Auteurs

+plus
­