• Anna Solana, science journalist

    La reine Letizia contre le soleil

    21 Mar La reine Letizia contre le soleil

    Elle avoue avoir commis de « grosses bêtises » en s’exposant au soleil sans protection, comme nous l’avons tous fait. Mais elle affirme aussi qu’elle a appris la leçon. La reine Letizia d’Espagne, qui a inauguré le 1er Symposium International sur le cancer de la peau, célébré à Madrid au mois de janvier dernier, insiste sur le fait qu’« il faut avoir bonne mine, pas se brûler ».

     

    Les chiffres lui donnent raison. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les cas de cancer cutané sont multipliés par trois tous les dix ans. La maladie affecte environ 160.000 personnes par an dans le monde et, en Espagne, sa prévalence a augmenté de 38% ces quatre dernières années. Le soleil a des conséquences. Dans son discours, la reine souligne ce point précis et met en relief que d’éviter une exposition au soleil excessive et incontrôlée est essentiel dans la prévention de ce type de cancers. Lire la suite

  • Susana Andújar, chemist

    Les étiquettes des cosmétiques disent-elles la vérité ?

    16 Mar Les étiquettes des cosmétiques disent-elles la vérité ?

     

    Sources:

    Commission Européenne

    Les annonces de produits cosmétiques que l’on peut voir dans la presse et à la télévision parlent de leurs propriétés et effets merveilleux, voire « miraculeux » dans certains cas. La cosmétique est probablement un monde qui vend des illusions, nous sommes d’accord, mais l’on pourrait se demander ce qu’il y a de vrai dans toutes ces annonces et étiquettes. Même si la majorité des gens l’ignorent, il existe des normes strictes qui viennent réglementer ce qui doit ou non figurer sur l´étiquette d’un produit cosmétique.

     

    Des cheveux soyeux et ondulants, une peau nette, hydratée, sans rides ni cellulite : quelle merveille ! Lorsque nous faisons nos achats ou regardons la télé, il semblerait que l’aspect et la santé de notre peau et de nos cheveux vont rapidement s’améliorer grâce à quelques gels et cosmétiques. La publicité et le marketing des vitrines et des étiquettes se chargent de nous en convaincre. Mais les fabricants doivent être très prudents quant aux propriétés qu’ils revendiquent pour leurs produits, afin de ne pas entrer en contradiction avec la réglementation de chaque pays. Lire la suite

  • Fede Montagud, editor

    Une crème qui efface les tatouages

    11 Mar Une crème qui efface les tatouages

     

    Sources:

    Dalhousie University

    Alec Falkenham ne regrette aucun des tatouages qu’il arbore sur la peau. Mais, si cela était le cas, il saurait comment les gommer, ou du moins les estomper au maximum, et cela sans avoir à se soumettre à la torture du laser ni dépenser une fortune. Cet étudiant canadien a déposé le brevet d’une crème qui se sert de la réponse immunitaire contre les pigments des encres pour effacer de la peau les histoires d’amour qui ont mal fini ou les caprices de jeunesse.

     

    Lorsque de l’encre est injectée dans la peau, le corps réagit en envoyant dans la zone affectée des cellules appelées macrophages, chargées d’absorber les pigments de l’encre et de les évacuer vers le système lymphatique afin de nettoyer la zone. Mais certaines des cellules gorgées de pigment demeurent fixées dans une couche plus profonde de la peau, faisant que les tatouages restent visibles. Lire la suite

  • Ailish Maher, science journalist

    La vérité sur l’argile

    6 Mar La vérité sur l’argile

     

    Sources:

    Applied Clay Science

    L'argile, avec sa haute teneur en minéraux, fait une réapparition comme puissant produit thérapeutique et comme traitement de beauté pour la peau. Ses effets bénéfiques sont fondés davantage sur le succès de ses utilisations, qui remontent à des époques reculées, que sur des études scientifiques. Pourtant, la science reconnaît clairement que certaines argiles possèdent de grandes propriétés antibactériennes.

     

    L’argile a été utilisée durant des siècles à des fins médicinales et esthétiques. En Mésopotamie et en Égypte on l’utilisait pour ses propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques, et il semble avéré que Cléopâtre s’en servait pour prendre soin de sa peau. Beaucoup de médecins célèbres, tels qu’Hippocrate, Avicenne, Averroès ou Paracelse, ou encore Sebastian Kneipp – cofondateur du mouvement médical naturopathe –, ont prescrit des remèdes pour la peau à base d’argile. L’argile a également été utilisée pour faciliter la cicatrisation des blessures de guerre ou d’intervention chirurgicale. Lire la suite

Auteurs

+plus
­